Homéopathie à Fleur de Peau

Homépathie à Fleur de Peau ou DSTH (Désintoxin-Homéopathie)

Cet article a pour but de vous présenter l’homéopathie à Fleur de Peau que je suis amenée à utiliser parfois en séance.

Cette pratique homéopathique consiste à donner l’information vibratoire nécessaire au corps  pour le détoxiner en plaçant le produit dans un sachet sur la peau durant une période déterminée.

Nous rencontrons souvent des paliers ou des limites dans le retour à l’équilibre du bien-être. Certains peuvent être dus à la rencontre de “barrières”, souvenirs d’intoxination, parfois inévitables, subies à de multiples occasions tout au long de la vie.
Comme dans les autres domaines de la kinésiologie, où “nous remontons en sens inverse le processus psychosomatique jusqu’à son origine, à la façon du Petit Poucet”, guidés par le Test Musculaire, confirmé par d’autres Tests Corporels, nous laisserons le corps révéler les souvenirs des toxines et toxiques encore actifs. Ceux-ci peuvent avoir plusieurs origines:

  • Parasites et champignons

  • Virus

  • Bactéries

  • Toxines des anesthésies

  • Toxiques allopathiques

  • Vaccins

  • Métaux Lourds

Cette recherche nous amènera à trouver les combinaisons nécessaires de mélanges de hautes dilutions homéopathiques à placer dans un petit sac, lui-même en contact avec la peau. Le travail devient alors vibratoire. Le corps peut réagir en abaissant ses barrières permettant ainsi aux forces de guérisons de se manifester et une avancée vers le retour à l’équilibre de la santé. Ce protocole repose sur une loi essentielle:
“Par expérience, toute substance susceptible de provoquer chez des sujets donnés, une série de symptômes, est capable cliniquement une fois diluée et dynamisée, de guérir ou d’améliorer ces mêmes sujets”

Un Grand Merci au Docteur Jean Marchandise, qui par ses recherches incessantes, sa grande expérience, œuvre pour le développement de ce pan de l’homéopathie.

agapeluce

Odile